Hellfest 2017 – bilan de la 12e édition

Hellfest 2017 ! Le Hellfest a festoyé sa 12e édition à Clisson Rock City, sous une chaleur digne des fourneaux de l’Enfer, sur son site « outdoors » et « indoors » et ses quatre jours de festival – dès le jeudi, qui est devenue une journée quasi incontournable pour le Hellfestivalier.

Lors de la 12e édition du Hellfest, Ben Barbaud nous a donné une conférence de presse de bilan de festival le dimanche 18 juin 2017 à 17h30, comme à son habitude, si l’on oublie l’édition précédente où Ben Barbaud ne nous avait pas donné de conférence de presse à nous journalistes, mais avait dressé son bilan de festival à l’écrit qu’il avait adressé sur le site internet du Hellfest à l’ensemble des festivaliers à l’issue de la 11e édition du festival.

Quant à l’organisation, selon Ben Barbaud, le principal manquement du Hellfest sur sa 12e édition a été de ne pas avoir pallié aux problèmes qu’a engendrée la canicule, comme la levée de poussière sur le site du festival, ou la pénurie d’alimentation en eau sur le site. Le château d’eau de Clisson a été vidé. On a donc puisé dans les châteaux d’eau aux alentours. C’est ce qui explique pourquoi le site du Hellfest n’a pas été alimenté en eau pendant une heure.

Quant à la programmation, ce qui m’étonne à chaque édition, les années passent et on pose toujours les mêmes questions en conférence de presse à Ben Barbaud, lequel nous donne les mêmes réponses… On ne pose désormais plus la question « AC/DC au Hellfest ?! » (on sait pourquoi) mais l’éternelle question « Metallica au Hellfest ?! » demeure. Problème de cachet ? Aussi, une bizarrerie que je n’ai pas été la seule à relever dans le propos de Ben Barbaud l’année où Linkin Park est programmé, un groupe qui est devenu hyper mainstream voire pop et et où Perturbator, groupe électo « 80’s Dark Synth Music » clôt le Hellfest le dimanche à la Temple, la scène black/pagan.  Un media dont je cite l’article de mémoire, a d’ailleurs écrit : « Ben Barbaud ne savait sans doute plus ce qu’il disait. Mettons ça sur le compte de la chaleur… » Selon Ben Barbaud, des groupes comme les Foo Fighters, Muse ou Coldplay sont trop mainstream pour être programmé au Hellfest, puisqu’ils sont déjà programmés dans d’autres festivals. Coldplay, je comprends, Muse, plus trop, mais les Foo Fighters, là je ne comprends plus du tout Ben Barbaud. Que dire de Scorpions, Iggy Pop ou Marilyn Manson, que je ne renie pas du tout, au contraire, n’ont-ils pas été programmés et au Hellfest et dans plein d’autres festivals ?

Sur l’édition 2017, l’organisation du Hellfest a répondu aux besoins des festivaliers, comme la réduction des files d’attente sur le site, à l’entrée sous les portes de la cathédrale, ainsi qu’aux divers stands… sauf peut-être au moment du passage de Ultra Vomit sur la MainStage 02 le samedi midi ; mais c’est l’effet Ultra Vomit, les gens viennent et s’en vont ! Aussi, dans le but de la réduction des files d’attente aux banques cashless, en amont du festival, le Hellfest incite le festivalier à précommander sa cashless, moyen de paiement aux bars et dans aux snacks Hellfest. Or, beaucoup de festivaliers ne l’ont pas reçu à temps par la poste. Mais il suffisait de la bloquer sur internet pour la récupérer avec tout son crédit une fois sur le festival. Par contre, ce qui est contrariant car cela n’a pas été assez précisé, le crédit restant de la cashless 2017 ne sera réutilisable sur le Hellfest 2018, au contraire des années précédentes où le crédit restant des cashless était réutilisable d’une édition sur l’autre. Il fallait se faire rembourser avant le 7 juillet 2017. Et je pense ne pas être la seule à m’être fait avoir… Cadeau de ma vingtaine d’euros le Hellfest !

Je conclurai que malgré la poussière, les soucis de cashless et la bizarrerie du propos de Ben Barbaud, nous avons, comme chaque année, passé une excellente édition au Hellfest. Et je remercie tous ceux qui y ont travaillé de près ou de loin, les professionnels, les bénévoles, les techniciens et les artistes pour le travail remarquable qu’ils ont fourni sur le site du Hellfest et avant, pendant et après le festival.

La 13e édition du Hellfest se tiendra les 22, 23 et 14 juin 2018… Et j’ai déjà hâte d’y être !

« See  you next year Hellbangers ! »

Le Hellfest a festoyé sa 12e édition à Clisson Rock City, sous une chaleur digne des fourneaux de l’Enfer, sur son site « outdoors » et « indoors » et ses quatre jours de festival – dès le jeudi, qui est devenue une journée quasi incontournable pour le Hellfestivalier.

View original post 700 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s